Archives par mot-clé : MNHN

Le CAK accueille le projet EXORIGINS

Le CAK accueille depuis la rentrée 2020 le projet Émergence(s) de la Ville de Paris « EXORIGINS : De la diversité Bio-culturelle dans les jardins des parisiens : circulations de plantes, de personnes et d’imaginaires » (2019 – 2022).

Il est porté par Émilie Stoll, anthropologue chargée de recherche au CNRS et membre du Laboratoire Caribéen en Sciences Sociales, qui sera accueillie au Centre Alexandre-Koyré jusqu’à la fin du projet.

EXORIGINS propose une réflexion sur les phénomènes migratoires et les changements sociaux qu’ils induisent (hybridation, métissage et diversité) en prenant comme point de départ la circulation des végétaux. En effet, les plantes nous disent bien des choses sur la façon dont on se représente la France, soi-même, les autres pays et les étrangers. On le découvre par un jeu de fausses-pistes ou d’énigmes sur leurs origines et à travers leur nom : les pommes qu’on pourrait croire normandes viennent d’Asie centrale, notre piment d’Espelette a bien été rapporté d’Amérique, et pourquoi le gainier silicastre est-il associé à la Judée ? Parce que les plantes sont comme les humains de grandes voyageuses. On les croit d’ici mais elles sont aussi d’ailleurs.

À travers la compréhension de la migration des plantes, on comprend mieux celle des hommes. Ce sont ces voyages des végétaux et des humains que nous vous invitons à découvrir à travers les différentes activités du projet et dans le Jardin des Altérités en cours de plantation au Jardin des Plantes.

Le projet EXORIGINS est désormais porté par trois UMR :

– Le Centre Alexandre-Koyré (CAK – CNRS, EHESS, MNHN)
– L’UMR Patrimoines Locaux, Environnement et Globalisation (PALOC – IRD, MNHN)
– Le Laboratoire Caribéen en Sciences Sociales (LC2S – CNRS, Université des Antilles)

11/2019 : Musée de l’Homme

Visite de l’exposition « Je mange donc je suis »

Novembre 2019
Visite de l’exposition « Je mange, donc je suis » au Musée de l’Homme, à Paris, en compagnie de leur professeur de Lettres Isabelle Roger et de l’anthropologue Emilie Stoll. Les élèves se sont interrogés sur l’origine et la dissémination des plantes, notamment des céréales, ainsi que sur l’altérité alimentaire : quel plante est comestible, pour qui et dans quelle culture ?

https://i.ytimg.com/vi/HctVIaCVNqs/maxresdefault.jpg

Prochain rendez-vous le 23 janvier 2020 autour des collections du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme et en compagnie de l’écrivaine Cécile Ladjali …