Archives de catégorie : REVUE DE PRESSE

Le CAK accueille le projet EXORIGINS

Le CAK accueille depuis la rentrée 2020 le projet Émergence(s) de la Ville de Paris « EXORIGINS : De la diversité Bio-culturelle dans les jardins des parisiens : circulations de plantes, de personnes et d’imaginaires » (2019 – 2022).

Il est porté par Émilie Stoll, anthropologue chargée de recherche au CNRS et membre du Laboratoire Caribéen en Sciences Sociales, qui sera accueillie au Centre Alexandre-Koyré jusqu’à la fin du projet.

EXORIGINS propose une réflexion sur les phénomènes migratoires et les changements sociaux qu’ils induisent (hybridation, métissage et diversité) en prenant comme point de départ la circulation des végétaux. En effet, les plantes nous disent bien des choses sur la façon dont on se représente la France, soi-même, les autres pays et les étrangers. On le découvre par un jeu de fausses-pistes ou d’énigmes sur leurs origines et à travers leur nom : les pommes qu’on pourrait croire normandes viennent d’Asie centrale, notre piment d’Espelette a bien été rapporté d’Amérique, et pourquoi le gainier silicastre est-il associé à la Judée ? Parce que les plantes sont comme les humains de grandes voyageuses. On les croit d’ici mais elles sont aussi d’ailleurs.

À travers la compréhension de la migration des plantes, on comprend mieux celle des hommes. Ce sont ces voyages des végétaux et des humains que nous vous invitons à découvrir à travers les différentes activités du projet et dans le Jardin des Altérités en cours de plantation au Jardin des Plantes.

Le projet EXORIGINS est désormais porté par trois UMR :

– Le Centre Alexandre-Koyré (CAK – CNRS, EHESS, MNHN)
– L’UMR Patrimoines Locaux, Environnement et Globalisation (PALOC – IRD, MNHN)
– Le Laboratoire Caribéen en Sciences Sociales (LC2S – CNRS, Université des Antilles)

Une nouvelle route marine des épices entre l’Inde et l’Afrique ?

La collaboration entre Nadesan Balachandran, botaniste de l’Institut français de Pondicherry, et Romain Simenel a été relayée par les médias indiens. Les deux chercheurs explorent l’hypothèse d’une ancienne route marine des épices qui reliait le Sud de l’Inde et l’Egypte, notamment pour la circulation de l’huile de cardamome. Cette route pourrait expliquer le déplacement des tribus « négritos » de l’Afrique vers l’Asie.

Reportage télévisé sur News 7 Tamil (26/09/2019) :

Continuer la lecture de Une nouvelle route marine des épices entre l’Inde et l’Afrique ?

Diversity of our roots

Article du blog Bioveins : How does nature circulates through cities?

Par Meredith Root-Bernstein

DIVERSITY OF OUR ROOTS

On Thursday 28 March I attended the opening workshop of the Exorigins project, https://exorigins.hypotheses.org, at the Jardin des Plantes in Paris. The project, which brings together anthropologists studying plants and their relations to people across the globe, will trace the biocultural diversity in Parisian gardens. The project brings together the National Museum of Natural History, the Institute of the Arab World, the Museum of Art and History of Judaism, and the recently reopened Museum of the History of Immigration, along with the gardens of each institution. How do the people of Paris establish diversity in their gardens? I was intrigued by how this project could add to our understanding of how nature circulates in cities, since the different species that people move with them, and the garden aesthetics that they reproduce, will affect how wild and domestic animals and plants and other species, can find their place in the urban landscape.

Continuer la lecture de Diversity of our roots