Exposition Jardins pirates de Tanger

Exposition photographique présentée par Eugénie Denarnaud.

  • Librairie Volume, du 10 janvier au 8 février 2019 à Paris.
  • Libraire Galerie Les Insolites du 25 janvier au 20 février 2019 à Tanger, Maroc.

Une collection de jardins vivriers ornementaux spontanés, par documentation photographique à Tanger, Maroc (2008-2012).

La série de photographie présentée dans l’exposition Jardins Pirates constitue une série de douze prises de vues réalisées à Tanger entre 2008 et 2012.

Crédit : Série Jardins Pirates, n°1. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.

Ces jardins spontanés, autonomes, temporaires, apparaissent et disparaissent dans les interstices de terre arable de la ville de Tanger, au milieu des immeubles en chantier. Ils constituent un phénomène mouvant et opportuniste qui naît dans l’intervalle de construction de la métropole. Réalisés par des hommes et des femmes des quartiers populaires de la ville, ils montrent l’agencement d’une palette de plantes utilisées au quotidien. La ville, de quelques centaine de milliers de personnes en 2008 avoisine aujourd’hui les deux millions d’habitants. Son expansion rapide, cadencée par l’émergence de l’infrastructure portuaire la plus importante d’Afrique en terme de flux annuel, baptisée Tanger Med, draine un important exode rural qui trouve du travail dans les usines des nouvelles zones franches industrielles, et une partie de ces nouveaux venus cultive aussi des jardins que j’appelle pirates pour ces qualités particulières.

Crédit : Série Jardins Pirates, n°2. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.

De formation paysagiste et artiste, j’intègre dans ma démarche l’observation de transmissions de savoirs botaniques dans les espaces touchés par l’implantation de l’économie contemporaine : les métropoles, les zones d’agriculture intensive. Je collecte, capture à la manière d’un herbier, des fragments de ces savoirs à l’œuvre. Ce phénomène de résilience intéresse ma démarche et de cette série photographique, exposée pour la première fois à Cerisy-La-Salle en France en 2014 dans le cadre du colloque Nourritures jardinières dans les sociétés urbanisées.

Par ailleurs j’ai une activité de plasticienne, dans laquelle je développe une recherche plastique sur notre lien à la nature par le biais de la photographie, du volume et l’herborisation,  de la cartographie, et comment ces objets peuvent nous mener à réfléchir ensemble sur notre environnement. J’enseigne également au département d’arts plastiques de l’école nationale supérieure de paysage de Versailles, ainsi qu’à l’école nationale supérieure d’architecture de Versailles, et accompagne les étudiants dans le travail d’élaboration des projets artistiques niveau master, et dans l’accompagnement de workshops.

Lien vers l’article de Pauline Lisowski, commissaire d’exposition et critique dans le blog Le Corridor de l’art

Crédit : Série Jardins Pirates, n°3. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°4. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.

 

 

Crédit : Série Jardins Pirates, n°5. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°6. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°7. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°8. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°9. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°10. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°11. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.
Crédit : Série Jardins Pirates, n°12. Tirages couleur sur papier argentique. Tanger, 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.